MITRACLIP* COÛT-EFFICACE DANS LES RÉGURGITATIONS MITRALES SECONDAIRES

SAN FRANCISCO, 2 octobre 2019 (APMnews) - Le système de réparation percutanée de la valve mitrale MitraClip* (Abbott) s'avère coût-efficace par rapport au traitement médical seul chez les insuffisants cardiaques symptomatiques présentant une régurgitation mitrale secondaire, selon une analyse américaine présentée dimanche au congrès Transcatheter Cardiovascular Therapeutics (TCT) à San Francisco.

L'essai COAPT comparant le traitement avec MitraClip* en plus du traitement médical recommandé, au traitement médical seul, avait montré à 2 ans une réduction des décès et hospitalisations liées à l'insuffisance cardiaque avec MitraClip*. Une analyse économique à partir de cet essai était prévue. L'analyse a été faite du point de vue du système de santé américain.

Les résultats, présentés en session late-breaking clinical trials et publiés dans Circulation, montrent que les coûts initiaux de la procédure de réparation percutanée de la valve mitrale et de l'hospitalisation nécessaire étaient de 35.755 $ et 48.198 $ respectivement.

Les coûts du suivi médical (pendant les 2 ans de l'essai COAPT) étaient significativement moindres dans le groupe ayant reçu MitraClip*: 26.654 $ contre 38.345 $.

Mais du fait des coût initiaux plus élevés, les coûts cumulés à 2 ans restaient significativement plus élevés dans le groupe MitraClip*: 73.416 $ contre 38.345 $.

A l'horizon d'une vie, en modélisant la survie, les soins de santé et les coûts, MitraClip* était associé à une augmentation de l'espérance de vie de 1,13 an et du nombre d'années de vie ajustées à la qualité (QALY) de 0,82 an. Le dispositif était ainsi associé à un ratio coût-efficacité de 40.361 $ par année de vie gagnée et 55.600 $ par QALY gagnée, ce qui représente une valeur économique acceptable au regard des seuils américains actuels (100.000 $ par QALY), notent les auteurs.

Par ailleurs, les résultats à 3 ans de l'essai COAPT ont été présentés samedi au cours d'une autre session late-breaking clinical trials. Ils confirment le bénéfice de MitraClip* sur la mortalité et les hospitalisations, selon les chiffres rapportés dans un communiqué du congrès et dans un communiqué d'Abbott.

Le taux d'hospitalisation pour insuffisance cardiaque à 3 ans était de 35,5% contre 68,8%, soit un risque relatif significativement réduit de 51%, et le taux de mortalité de toute cause était de 42,8% contre 55,5%, soit un risque relatif significativement réduit de 33%.

Le taux de complications liées au dispositif était de 8,7% à 3 ans, dont 1,4% d'entre elles liées au dispositif lui-même et 7,4% à la progression de l'insuffisance cardiaque.

Source : APMnews